Un nouveau parquet (2)

Rédigé par danlifoo - - 4 commentaires

La suite..

​Vous vous souvenez bien sûr, que nous en étions restés au seuil de la grande salle, et qu'il n'y avait plus qu'à poursuivre en direction de la porte d'entrée... en alignant et clipsant des lames au kilomètre, sans se poser trop de questions...

Et c'est reparti ... comme précédemment, on découpe, on tire, on roule et zou... direction la décharge. Ensuite on gratte un peu, très peu en fait, la dalle est toujours très propre et bien plane surtout... Très peu de retouches à faire.

Et puis sous-couche isolante Quickstep, on scotche et on pose les lames en respectant (assez vaguement) les espaces de dilatation aux deux bouts. Et petit à petit ça donne ça...

Et puis ça .... Quick Step.... Quick quick step... Un vrai tango !

 

En alignant bien au niveau de la jonction avec le carrelage de la cuisine, qui est là-aussi quasi de niveau, il n'y aura même pas besoin d'une barre de seuil.

La question se pose maintenant, c'est l'angle du couloir qui mène aux chambres, sachant qu'avec le type de parquet choisi, il n'y a pas trop de possibilités de rattrapage des angles.   

Et donc on l'espère bien droit cet angle, sinon bonjour les découpes tout du long....     

   

Alors on aligne des lames en direction du fond de la chambre, à près de huit mètres de là. Et là encore, bingo ! tout est bien d'équerre et la ligne de lames ira jusqu'au fond de la chambre avec moins de 5 millimètres de déviation, par rapport au mur. C'est pas beau ça Madame ?

Et on déménage la chambre d'un côté vers l'autre, on arrache, on roule, on sous-couche, on pose, on clipse etc.. La routine quoi.

 

 

 

 

Voilà pour la première chambre, la moins meublée, donc la plus facile à faire. Je n'ai pas mentionné les seuils de porte jusqu'ici ! Nous voici parvenus justement au seuil de la seconde chambre, dite "Chambre d'Amis". 

J'ai coupé les montants de porte à la meuleuse d'angle, (un bruit et une poussière épouvantable, pour un truc qui ne se voit même pas !) pour pouvoir passer les lames de seuil sous ces montants, pratiquement sans joints visibles, mais en ménageant quand même un peu d'espace de dilatation, au cas où...

Sur la photo ci-dessous, je suis en train de scier le montant droit de la porte de la chambre d'amis :

Les plinthes qui viendront plus tard, finiront de masquer ces espaces. Vous aurez noté que la technique s'est considérablement perfectionnée depuis les premiers essais dans le living et c'est tant mieux parce que même comme ça, franchement, je ne ferais pas ça tous les jours !!!!

Et voici le seuil en question... et ça s'ajuste impeccablement. Une vraie satisfaction.

Enfin j'attaque la dernière pièce de l'appartement (enfin presque...), avec déménagement de l'armoire et des lits d'un côté puis de l'autre et retour, ce qui à la longue finit par fatiguer, et le dos et l'armoire.

Donc on commence par poser à l'entrée une bande de lames suffisamment large pour y déplacer avec amour, douceur, mais fermeté, une armoire rendue fragile par son démontage partiel. Une fois vidée de son contenu et surtout débarrassée de ses très lourdes portes, l'armoire était effectivement déplaçable. Ouf !

Passer du parquet sous une armoire est toujours une opération délicate, longue et particulièrement risquée pour l'armoire, qui doit bien en être à son six ou septième déménagement... Opération délicate aussi pour le parquet qu'il s'agit de ne pas rayer. Et bonjour le collage des patins de feutre, sous l'armoire en équilibre instable, au fur et à mesure qu'on la "monte" sur le parquet...

Voilà donc pour la seconde chambre...

Donc tout va bien et j'arrive au niveau du "rabicoin" de rangement, désormais aménagé en atelier, mais où, faute de place, le déménagement n'est pas plus simple, et où il faut démonter la porte coulissante, lever le lourd plateau de l'établi, tirer les meubles sous-paillasses, etc... Tout ça dans un espace plus que limité, avec seuil à l'entrée...

Voici justement la découpe de la lame pour ce seuil, ce qui m'a bien pris trois ou quatre heures de travail, avec gabarits découpés en carton, mesures, re-mesures, corrections et re-corrections, rattrapages de coupes etc... Une vraie galère, pour les genoux et pour le dos aussi. N'empêche qu'à la fin ça s'insère nickel entre les deux montants convenablement sciés à leur base bien entendu.

 

 

 Vu d'ici ça paraît simple, ça ne l'est pas...vous pouvez me croire ! 

Et enfin on peut poser le restant des mètres carrés et constater qu'on arrive juste au bout du stock que l'on avait prévu pourtant large au tout début. C'est vrai que je n'avais calculé qu'en mètres carrés et non pas en boîtes de lames, en laissant le soin au vendeur de faire la correspondance. Juste juste, bien que n'aie pas "raté" plus de trois ou quatre lames au grand total.

Donc la vraie dernière pièce, la der des der, et qui est peut-être celle qui a demandé le plus d'effort sur soi même, parce qu'on se dit "bon ça ne se voit pas, on pousse la porte et voilà, pas vu pas pris.." mais bon allez, courage ce n'est plus rien, plus que deux ou trois boîtes de lames....

Et un jour, on voit le bout du bout, le dernier bout ajusté, après plus de 60 mètres carrés posés... Et ça fait plaisir quand même, faut bien dire !

Dans un prochain et dernier article sur le sujet, je montrerai le travail sur les plinthes et les seuils carrelés, mais je ne résiste pas au plaisir de vous montrer dès maintenant l'aspect final, après que Marie ait ajouté sa petite note d'humour, en découpant des ronds dans l'ancienne moquette des chambres, qui éclairent et égaient bien ce parquet chic mais sombre... et fond le bonheur de la femme de ménage.... Comme des petits pas japonais ou comme des bulles de BD...       

    

 Rigolo is'nt it ? 

Classé dans : maison - Mots clés : aucun

4 commentaires

#1  - Pipoune a dit :

De la belle ouvrage, y'a pas à dire. Quelle patience pour tailler les pièces bien ajustées, mais quel contentement quand elles rentrent juste pile poil ! Un puzzle en bois grandeur nature en somme !!

#2  - cricri RM a dit :

Boudiou quel boulot ! Mais c'est vraiment chicos ! Et les bulles quelle riche idée !

#3  - cricri RM a dit :

Bon cette fois je regarde sur l'ordi, plus confortable que sur le smartphone ! C'est vraiment super ! La petite pièce, la der des der, ça pas du être du coton !!!! Mais c'est super beau et l'armoire a tenu !

#4  - marie a dit :

Ca y est 👍 you can do it 👏👏👏
Le parquet, le site et ses photos qui perdaient le nord.
You are the best

Fil Rss des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Capcha
Entrez le code de l'image